Dernière mise à jour de cet article : juillet 2022

 

Un boom dans les paroisses et diocèses depuis le coronavirus en 2020 !

 

Depuis la pandémie du coronavirus en 2020, de nombreuses paroisses, diocèses, communautés religieuses et autres se sont mises au direct ! Mais pour faire un bon direct, cela ne s'improvise pas en 5 mn !

En préliminaire, pour parler clairement, si vous voulez faire correctement du direct, il y a un minimum de budget à prévoir, bien que l'on puisse se débrouiller pour commencer avec une simple webcam, ou son smartphone...

 

 

Plusieurs choix à faire :

 

A titre d'exemple, pour vous orienter, voici des idées possibles selon votre budget:

  • faire du live "basique" avec un smartphone : prix du smartphone + forfait internet mobile. Il y a des forfaits 4G 30 Go à 10 euros par mois, et des smartphones corrects à 200 euros... Ou alors avoir un très bon accès wifi.
  • Ordinateur + webcam.
  • Smartphone + interface Irig stream (100 euros) pour prendre le son sur une sono (en sortie table mixage) et parler en plus avec son micro-casque.
  • effet + "pro": smartphone + camera Mevo 500 euros + interface Irig stream  100 euros (voir le site IKmultimedia, il y a plusieurs sortes d'interfaces Irig, choisissez celle qui convient à vos besoins et celle compatible avec votre téléphone) pour prendre le son audio à la source sur une sono en câble RCA.
  • Camescope + interface usb pour entrer la camera sur ordi (boitier HDMI vers USB) + ordinateur avec logiciel de diffusion en direct style OBS (ou directement via votre interface facebook ou You Tube studio en sélectionnant "diffusion par webcam", le boitier sera considéré comme webcam).
  • Camescope (200 euros minimum) + boitier Cerevo ou ATEM mini pro 500 euros + connexions audio adaptateurs divers 40 euros.
  • 1 ou plusieurs camescopes + mini table mixage vidéo 4 entrées ATEM mini usb (350 euros) + ordinateur.
  • 1 ou plusieurs camescopes + mini table mixage vidéo 4 entrées ATEM mini PRO.
  • Cameras de surveillance HDCVI ou IP (fixes ou PTZ - à partir de 30 euros) reliés à (un) des boitiers XVR ou NVR (à partir de 100 euros) reliés eux-mêmes à un boitier cerevo (Liveshell 500 euros ou Livewedge 1000 euros) ou ATEM mini PRO (500 euros).
  • Plusieurs cameras PTZ HD (pilotables à distance style Sony SRG-300 ou PTZ-Optics - 1500 à 3000 euros pièce) + table mixage vidéo type Sony MCX-500 (2500 euros) ou ATEM mini pro + joystick PTZ (1500 euros ou moins)...
  • Une révolution nommée NDI, ou NDI-HX : mieux que le SDI ou le HDMI, les caméras récentes (surtout employé aux USA - Newtek, PTZOptics, Panasonic et autres), tables de mixages, ordinateurs (avec pluging NDI pour le logiciel OBS - Voir ici : https://obsproject.com/forum/resources/obs-ndi-newtek-ndi%E2%84%A2-integration-into-obs-studio.528/ ), et même iphones et smartphones peuvent être interconnectés via votre réseau internet local (attention, il faut du GigaBit !). Vous pouvez aussi mettre un adaptateur spécial NDI (marque Newtek) à la sortie HDMI de votre caméra classique...; Voir un article ici : https://createinmotion.fr/tout-connaitre-pour-debuter-dans-le-streaming/ . Gros avantage : plus de soucis de câbles et de mixage (en passant par OBS), ni d'emplacement, on peut installer son matériel à n'importe quel endroit (près de la table de sonorisation de l'église par exemple) si l'on a créé un réseau local internet (RJ45 ou wifi puissant) dans l'édifice. De notre côté, nous n'utilisons pas le NDI encore, car ce n'est pas facile à paramétrer et il faut un très bon réseau ip sur place, avec des switchs compatibles.

 

Vous voyez.. Toutes les options sont envisageables ! Reportez-vous à notre rubrique spécifique consacrée au matériel vidéo.

 

 

L'option "smartphone" :

 

On peut faire du LIVE avec un bon smartphone ou I-phone ou tablette (en 4G ou wifi), il y a des applis pour cela, créez votre chaine YouTube puis diffusez directement depuis une appli dédiée ou directement depuis votre appli "You Tube"(cela fonctionne désormais à partir de 50 abonnés à votre chaine, sous certaines conditions, et en illimité à partir de 1000 abonnés), mais il faudra ajouter des accessoires (perche à selfie, stabilisateur trépied, micro additionnel pour prise de son ou boitier du style iRig pro duo ou Irig2 ou Irig Stream pour connecter diverses sources audio, câble d'alimentation, etc) pour améliorer la qualité. Evidemment cette solution est très pratique (tient dans la poche), et se développe de plus en plus, car accessible à la plupart d'entre-vous !

 Vous pouvez essayer avec une simple perche à selfie pour stabiliser mieux et utiliser votre oreillette-micro pour parler avec un son audio amélioré (smartphone placé non loin d'un haut-parleur dans l'église).

L'Irig stream permet de se connecter à une sonorisation et même d'ajouter des commentaires via votre micro-oreillette :

L'Irig Video Mic permet d'ajouter un bon micro hyper-directionnel sur son smartphone :

Vous pouvez aussi utiliser des systèmes sans fils connectables à un smartphone, comme le DJI MIC (330 euros - avec 2 émetteurs) ou le SYNCO G1T (env 50 à 90 euros - 1 seul émetteur) :

 

 

De plus en plus d'internautes font de cette manière du direct sur YouTube, facebook, ... (ce dernier utilisant les réseaux sociaux, et non des sites web plus "institutionnels", donc à ne réserver que pour vos contacts sur les réseaux sociaux).

Pour aller plus loin dans ce domaine du Live sur smartphone, voici un lien utile : ici. Avec en prime un petit tuto vidéo par le même auteur :

Si vous avez plusieurs Iphone, vous pouvez encore utiliser le matériel "Slingstudio" qui permet de gérér pls Iphone ou même des cameras à sortie HDMi de manière sans fil, le tout grâce à un Ipad (utilisé parfois aux USA, difficile à se procurer en Europe) !

Sorti en 2022, le Roland AeroCaster semble être encore plus facile à utiliser, sans fil, avec jusqu'à 4 smartphones et 1 Ipad pour diffuser (IPAD obligatoire), c'est parfait pour de petites installations dans lesquelles il n'y a pas besoin de caméras avec zooms puissants, mais il vous faut un trés bon réseau Wifi local :

 

 

 

Nos choix depuis quelques années :

 

Actuellement, de notre côté, nous utilisons le plus souvent, de manière mobile :

  • Une chaîne YouTube (gratuit) - Nous faisons un lien depuis notre site web vers notre chaine YouTube ou vers la fenêtre de direct live.
  • Un camescope HD récent (par ex Panasonic, Canon ou Sony avec sortie HDMI) pour des diffusions mobiles.
  • Si cumul de plusieurs caméras pour plusieurs angles de vues, des cameras PTZ (Sony SRG en signal SDI - 2500 euros) ou cameras IP ou HDCVI DAHUA (cf. système de télésurveillance - De 100 à 1000 euros), une table de mixage audio, et autres systèmes et astuces (XVR Dahua en sortie HDMI, avec joystick...).
  • Un boitier d'encodage ATEM mini pro, qui permet en plus de mixer plusieurs sources HDMI, et de streamer en 1080p.
  • Un smartphone en forfait 4G mobile - Inutile si vous êtes dans un lieu fixe avec internet fourni !
  • Une petite table de mixage Behringer à 50 euros qui permet de mixer son audio, commentaires à un micro etc, et de pouvoir contrôler les niveaux sonores ou Tascam).
  • Divers câbles sono, rallonges et adaptateurs (50 euros)
  • Un ordi portable ou tablette (100 euros) pour vérifier le direct live sur place.

 

 

Solution mobile autonome de diffusion en direct en intérieur ou extérieur sans prise de courant électrique :

 

Voici une solution possible pour faire du direct de manière mobile pendant environ 3h ou plus en continu si vous avez un forfait mobile 4G (pour accès internet)...

Mettre sur un même trépied facile à porter (avec des supports spécifiques dispos sur des sites de sonorisations avec supports pieds de micros):

  • Trépied pouvant monter très haut (au-dessus de personnes debout), par exemple KetF concept SA254T1 montant jusqu'à 2m40 (170 euros)
  • Camescope avec batterie, par exemple Panasonic VX870 (4K, et très bon zoom, avec stabilisateur d'images - environ 500 euros)
  • Boitier de diffusion autonome Yolobox, 900 euros ou mieux Yolobox pro, 1200 euros, possibilité d'évoluer ensuite en multi-caméras) -
  • Micro externe type zoom H1 ou H2 (ou alors à défaut utiliser le son du camescope) ou micro Rode Videomic, ou micros sans fil type Rode wireless Go (180 euros) ou Synco G2 A1 (140 euros) ou DJI MIC (330 euros).
  • Smartphone 4G ou 5G (chargé à fond !) en mode accès wifi pour envoyer le flux internet vers le Yolobox en mode wifi (rebasculez vos appels téléphoniques vers un autre numéro pour ne pas être coupé pendant le direct !).
  • Vous pouvez brancher en plus le tout en alimentations usb sur une ou 2 batteries externes avec par ex 4 entrées usb (environ 50 euros) pour prolonger la durée de diffusion (plusieurs heures !).

 

 

Le B.A.BA du direct :

 

Testez à l'avance tout votre matériel dans les conditions réelles du direct, et sur le lieu en question !

Faîtes vraiment une retransmission  en DIRECT plusieurs jours avant..! (et si possible dans la même tranche horaire que celle prévue en direct, car selon l'endroit géographique et les horaires il peut y avoir d'importantes variations de flux internet dans l'environnement).

Ne vous y prenez pas à la dernière minute, car il y a toujours des obstacles à résoudre, du matériel à commander, etc.

Et vous pourrez toujours nous poser des questions en cas de difficulté !

En outre, il faut toujours surveiller en même temps ce que donne un direct sur un autre ordinateur connecté à un internet (vous pouvez le faire avec un ami à distance, qui vous dira si l'image est bonne, si le son passe bien, etc.);  

Pour bien réussir son direct, il y a 3 paramètres à maîtriser en même temps : une connexion internet stable et suffisante, une bonne qualité audio, ainsi qu'une bonne qualité vidéo. Autant dire aussi qu'il est mieux d'avoir un bon ordinateur, le plus récent possible (sauf si vous optez pour un boitier de direct, ce que nous conseillons fortement) !

 

Récapitulons les différentes étapes pour faire du live :

  • Avoir une bonne camera + un moyen d'acquisition vidéo (clé usb, boitier, par ex marque Elgato ...) pour diffuser l'image via son ordinateur (sauf si l'on passe par un boitier type cerevo ou ATEM mini pro qui remplace l'ordi)
  • Une bonne sonorisation ou un bon micro
  • une plate-forme de diffusion (ce sera votre chaîne TV) pour le live, pour que les internautes puissent suivre (vous pouvez aussi recopier votre fenêtre de direct live vidéo sur votre propre site web ou blog), par exemple ustream (payant), livestream (payant), Youtube (gratuit)...
  • Faire l'encodage de votre direct, soit par votre ordinateur en allant directement via la page de diffusion disponible sur certaines plate-formes, soit mieux en téléchargeant un logiciel d'encodage (ustream producer, OBS open broadcaster, xsplit, livestream procaster - Nous conseillons OBS Studio, X split est gourmand en ressources sur votre ordi), ou avoir une boite d'encodage (cerevo pro, atem mini pro, Yolobox... pour un meilleur résultat, et qui permet de se passer d'ordinateur dédié au direct)
  • un ordinateur ou smartphone pour vérifier la bonne diffusion en direct, comme si vous étiez un internaute lambda.

 

La difficulté majeure consiste en le fait de pouvoir rassembler en un même endroit autour de son ordinateur à la fois l'arrivée audio + vidéo + la connexion internet ! Il faut bien souvent rivaliser d'astuce selon les lieux (même combiner les différents procédés INTERNET: câble ethernet + CPL + routeur wifi..), et surtout prévoir pas mal de rallonges et d'adaptateurs (audios style jack/RCA/XLR/mini jack... BNC/RCA etc.), ou des systèmes sans fil fiables, ou encore des reports à plusieurs centaines de mètres par baluns videos (transport du signal video et/ou audio par câble RJ 45 sans perte de signal - Il existe des baluns pour HDMI appelés Extendeurs HDMI sur IP). Consulter nos rubriques "Audio" et "Vidéo".

Divers adaptateurs :

RCA :

RCA vers mini jack 3.5mm :

BNC vers RCA :

RCA vers BNC :

XLR :

 

Extendeurs HDMI (pour récupérer le flux HDMI d'une caméra éloignée) :

Sur de longues distances, on peut utiliser du câble SDI avec des adaptateurs spécifiques, mais l'option "extendeurs" (avec longs câbles RJ 45 catégorie 6) semble être ce qu'il y a de mieux et de moins onéreux pour résoudre tous les problèmes d'éloignements (attention si vous avez une rue à traverser, mettez les câbles bien en hauteur, plus haut que les camions ou bus pouvant passer !). On branche le câble HDMI venant de la caméra dessus, le boitier convertit le flux qui passe sur le câble RJ45, puis un boitier de décodage fait le travail inverse à l'arrivée :

Entre un camescope et la régie vidéo, on utilisera de préférence un boitier point à point sans latence (nous consulter) :

Certains de ces extendeurs (HDMI over IP) permettent d'envoyer un flux vidéo HDMI sur plusieurs écrans TV en même temps, avec une latence assez faible (140 ms selon les marques, en connectant tous les câbles sur un switch ethernet), c'est très utile en cas de foule assise derrière des piliers ou salles adjacentes :

 

Enfin, certaines marques permettent une utilisation de ces transmetteurs via des prises CPL (donc pas de câbles à tirer !) sur un même réseau électrique (ce dernier ne doit pas être triphasique, et les CPL ne doivent pas être sur des multiprises)... mais la latence augmente jusque 350 ms, c'est très gênant si les gens regardent sur des écrans sur place dans l'église, avec la sono qui émet en avance sur les images ! Mais c'est idéal pour des salles adjacentes ! Nous consulter pour conseils !

 

 

Bien choisir sa plate-forme de diffusion de DIRECT (Livestream, Ustream, YouTube Live, Twitch, Facebook...) :

 

Après avoir testé depuis 2010 les plate-formes Livestream puis Ustream (les plus connues), nous utilisons de plus en plus YouTube pour plusieurs raisons :

  • gratuité
  • pas de pubs qui coupent en plein dans le direct
  • notoriété de youtube
  • conseils techniques en ligne et en français
  • pas de limitation de nombre d'internautes qui regardent.
  • évolutivité...
  • Vous pouvez diffuser directement par webcam via un ordinateur via votre You Tube studio, ou alors via l'appli You Tube de votre mobile (dans ce dernier cas mobile, il vous faut au moins 50 abonnés).
  • les directs peuvent créer ensuite automatiquement une vidéo à revoir sur votre chaîne youtube (pas de manipulations techniques) et ces vidéos peuvent être retravaillées, coupées, par la suite, en post production.
  • argument de poids : le direct est visionnable sur ordis, tablettes, smartphones, iphones... bref tous supports !
  • Pendant le direct, youtube peut enregistrer plusieurs heures de diffusion en continu, et les internautes peuvent même revenir en arrière s'ils ont manqué quelque chose (fonction DVR).
  • Pour l'internaute lambda, le lecteur youtube adapte sa résolution à la bande passante de chacun.

 

Aujourd'hui (en 2020) , les principales plate-formes gratuites utilisées sont You Tube et Facebook.

On utilisera plutôt Facebook pour faire connaître ses directs à ses réseaux, ou un évènement exceptionnel, et You Tube pour des directs réguliers (ex, une messe tous les dimanches, comme sur notre chaîne "Basilique Alençon"). En effet, les internautes qui suivent sur facebook un Live sont peut-être plus nombreux que sur You Tube (effet de réseau), mais ils regardent moins longtemps, car sollicités par ce qu'il se passe d'autre sur Facebook, et ceux de You Tube sont plus fidèles et regardent plus longtemps (étude faite aux USA par Paul William Richards du "Churches That Live Stream" Facebook group et spécialiste des cameras PTZ Optics), l'idéal étant bien sûr de diffuser en même temps sur les 2 plate-formes, mais il vous faudra plus de bande passante et tous les systèmes ne le permettent pas (à moins de passer par un service payant du style Restream).

Astuce gratuite pour diffuser en simultané You Tube + Facebook : utiliser Restream en version gratuite, qui est possible avec un compte You Tube + un compte personnel Facebook (et non une page ! Pour utiliser une page, il faut partager sa page perso sur celle-ci, donc bidouiller un peu)... Il y a aussi la solution gratuite d'utiliser le boitier Yolobox (multiplateformes)...

 

Avec toutes ces plate-formes,  il y a diverses possibilités concernant l'encodage de votre direct: on peut passer par des boitiers type Cerevo ou Teradec, ou avec son ordinateur par des logiciels gratuits d'encodage (pour diffuser sur ustream, livestream, you tube etc.) autres que ustream producer ou livestream procaster - Il s'agit de Xsplit ou Open Broadcaster Software (OBS), bien connus des gamers en ligne (jeux vidéos). Il faut juste avoir un ordinateur assez puissant, et en minimum windows 7 ou 8, et aussi connaître quelques bases pour bien paramétrer (déconseillé aux débutants). L'avantage est qu'ils sont polyvalents pour diffuser vers n'importe quelle plate-forme de direct, que l'on peut ajouter des photos, logos, parties de son écran etc... Cela donne un aspect plus professionnel à son live. Il existe pas mal de tutos en ligne.

 

Voici un exemple de tuto en vidéo pour OBS (open Broadcaster Software), par Balast Media (en anglais, mais il a pleins de tutos intéressants):

 

Allez, un autre en français :

 

 

 

Les boitiers d'encodage :

 

Il faut savoir que vous pouvez diffuser en live vidéo sur internet sans ordinateur, avec un petit boitier (mais il vous faudra toujours un compte sur Youtube ou autre) du style TeradeK vidiu (moins de 700 euros en 2014 - peut se connecter en wifi - Un nouveau Teradek vidiu X sort en 2021) ou autre (Cerevo Liveshell X), qui une fois bien paramétré, vous permet de n'avoir que sur un bouton à appuyer pour diffuser en direct. L'avantage est que cela tient peut de place, et on peut mieux le protéger des vols (pas d'ordinateur sur place), c'est plus discret, et surtout c'est très simple d'utilisation donc pratique si c'est quelqu'un d'autre qui est chargé de le mettre en route...

 

Gros avantage de ces produits : vous pouvez les paramétrer à distance depuis chez vous via le web ou votre smartphone !!! C'est à dire que vous pouvez gérer le direct depuis votre maison ou en déplacement !

 

Cerevo liveshell pro :

Nous utilisons régulièrement le Cerevo Liveshell pro qui fonctionne très bien avec YouTube live (HD en 720p seulement- déjà dépassé en 2022 !!). Gros avantage : on peut le paramétrer pour qu'il démarre automatiquement à la mise en route du courant électrique.  C'est très pratique par exemple quand il est couplé dans une armoire de sonorisation, à chaque fois qu'on allume l'ensemble, tout démarre automatiquement, donc pas besoin d'une intervention humaine sur place ! Un conseil cependant : démarrez le cerevo seulement après avoir allumé la sono (risque de "friture"), et éloignez-le de toute source d'interférences (comme un récepteur de micro sans fil !!!), avec des câbles courts et de bonne qualité. Point faible: il peut fonctionner en wifi, mais le dongle de réception n'est pas très puissant, donc il ne faut pas aller trop loin de l'émetteur wifi (problème résolu en remplaçant le dongle wifi fourni par une carte usb ALFA wifi beaucoup plus puissante !).(on peut aussi paramétrer son smartphone pour en faire un point d'accès wifi - très pratique en déplacement).

Si on utilise le flux internet 4G de son smartphone, on peut y connecter le cerevo en mode usb partage de connexion via un câble usb (celui de son chargeur par ex) ou en mode accès wifi partagé, c'est très pratique !

Voir nos procédures à utiliser avec le Cerevo Liveshell pro dans un autre article de cette rubrique.

Il y a maintenant une nouvelle génération de boitiers (Cerevo Liveshell X ou TeradeK Vidiu X) qui permet de la HD en 1080p et en plus de streamer sur 2  voire 3 serveurs en même temps (abonnement payant pour le Vidiu X qui permet de faire du "bonding" avec plusieurs sources internet en même temps, càd d'additionner les bandes passantes de différentes sources, par exemple additionner une connexion ADSL + un forfait 4G). Avec une entrée audio mini-jack line in - Pratique pour ceux qui veulent diffuser par exemple sur youtube ou facebook en simultané !

 

Depuis 2020, nous utilisons de plus en plus L'ATEM MINI PRO, pour 660 euros, vous offre une multitude de possibilités, avec 4 entrées HDMI compatibles multi-formats. Il cumule donc les avantages des boitiers ci-dessus (sauf les paramétrages et lancements à distance depuis votre domicile !), mais est plus simple à paramétrer, et surtout on peut y connecter plusieurs caméscopes et même un ordinateur via HDMi pour diffusion de chants etc :

 

Depuis 2021, L'ATEM mini pro extreme (env. 1000 euros) a encore plus d'entrées vidéos, mais surtout une prise casque et une sortie supplémentaire HDMI pour pouvoir diffuser sur des écrans TV externes sur place, tout en ayant une vue sur l'ensemble des caméras et paramètres sur l'autre sortie HDMI :

 


Diffuser en direct sur You Tube avec Atem mini pro (vidéo de 2022) :

 

Depuis septembre 2022, ROLAND a sorti des mixeurs capables aussi de diffuser directement sans ordinateur, du style Roland SR-20HD direct streaming (env 2200 euros) - avantages, très bonne qualité, avec mixage audio performant, inconvénients, seulement 2 entrées HDMI :

 

 

Autre solution, pratique en mode mobile : la YOLOBOX (900 euros) de YOLOLIV

Avec un encodeur, un commutateur, un moniteur et un enregistrement intégrés, YoloBox est un appareil de studio et de lecture qui vous permet de faire du streaming en direct Full HD, de la production multi-caméras, de l'image dans l'image, des filigranes et bien d'autres.

 
 
2 entrées HDMI (attention, 1 seule en 1080p !), on peut aussi entrer de la vidéo via la prise usb avec une webcam... Et une entrée LINE In audio.
 
 
 
Pour diffuser en direct sur You Tube ou autres, le système utilise la plate-forme gratuite de YoloLiv, ce qui permet de diffuser simultanément sur 3 destinations gratuitement (You Tube + facebook + twitch par ex). Pour le flux internet, on peut se connecter via câble RJ45, ou wifi, ou insertion d'une carte SIM 4G (ce dernier mode ne semble pas toujours facile à connecter sur la yolobox).
 
Cette solution semble très pratique (tout-en-un, pas besoin d'écran de contrôle supplémentaire, ni d'ordinateur), nous n'avons pas testé ! 
 
Juillet 2021 : sortie du YOLOBOX PRO (env. 1200 euros chez Thomann), avec une entrée supplémentaire HDMI, audio amélioré, et autres fonctionnalités en constante évolution :  c'est actuellement ce qu'il y a de mieux en matière de solution portable et simple d'utilisation sans ordinateur. Vidéo datant de 2022 ici :
 
ou encore ici (2021):
 

Le YoloBox Pro combine encodeur, commutateur, enregistreur, moniteur, dans une seule boîte

  • Commutez jusqu'à 6 sources vidéo 
  • on peut maintenant intégrer des invités en video à distance
  • Entrées multiples (3 HDMI, carte SD, USB) ,
  • Sorties multiples : 1 HDMI, DP , UVC à venir (USB Video Class = sortie comme Webcam)
  • Entrée audio (USB, entrée ligne micro),
  • Sortie audio pour le monitoring
  • Tout en un et portable
    • Aucun ordinateur/poste de travail requis 
    • Batterie intégrée – Live On the Go
    • Écran intégré
    • Super portable, tient dans un petit sac
  • Grande facilité d'utilisation, commande par écran tactile 
    • fonctions avancées avec chroma key, superpositions, scoreboard, compte à rebours, multi vues (PiP…), etc…
  • Hautement connecté
    • Prise en charge 4G LTE, Wi-Fi, Ethernet
    • Diffusez sur YouTube, Facebook, Twitch ou tout autre service RTMP

 

  • Consultez les mises à jour sur le site du fabricant YOLOLIV, ils n'arrêtent pas de faire des progrès et de nouvelles fonctionnalités !

 

2022 : YoloLIV a sorti une version minimaliste moins chère, le YOLOBOX MINI, mais qui ne peut pas diffuser en multi-caméras.

 

 
Juillet 2021 également : la marque HOLLYLAND sort le STREAMIX M1, solution tout-en-un avec 6 entrées vidéo (entrées HDMI et SDI), avec écran intégré et audio de qualité, et même possibilité de manipuler certaines caméras PTZ (un net avantage par rapport aux autres solutions), mais assez cher (prix non encore communiqué).
 
 
En résumé, pour faire du direct "pro" de manière assez simple, on vous conseille (en 2022 ) de choisir entre l'ATEM mini PRO et le Yolobox PRO :
 
  • L'ATEM mini pro a besoin d'un ordinateur pour être configuré (au moins la première fois pour mettre votre clé de stream de votre chaîne You Tube). Vous aurez aussi besoin de votre ordinateur pour programmer d'avance un direct sous le mode "encodeur", avant chaque direct. mais ensuite, il n'y a plus qu'à appuyer sur un bouton pour lancer le direct !
  • Le YOLOBOX n'a besoin d'aucun ordinateur pour fonctionner, mais attention, il est assimilé à un gros smartphone, donc uniquement programmable via le yolobox  (pas possible de programmer via un ordinateur), donc avantages/inconvénients à calculer ! Il faut avoir un peu d'habitude sur l'écran tactile pour cela, donc ce n'est pas une "sacristine lambda" qui pourra lancer le direct depuis votre église si vous n'êtes pas là, c'est plus facile pour elle d'appuyer sur le bouton de stream de l'ATEM (s'il est déjà programmé)... Vous me suivez ? En tous cas, c'est le fonctionnement actuel de You Tube, cela changera peut être un jour... Essayez de programmer un direct avec votre smartphone, vous ne le retrouverez pas via votre interface de préparation you Tube, mais il sera bien présent sur votre chaîne publique...  Mais gros avantage du Yolobox, il est plus portatif avec son écran intégré et sa batterie interne, et il peut streamer simultanément sur You Tube et Facebook.
 
 
 
Lors de grands évènements diocésains, le diocèse fait parfois appel à une équipe VIDEO pour rediffusion de l'évènement le jour même sur des écrans TV ou grands écrans sur le lieu en question (pour les grandes assemblées). Demandez aux techniciens de vous fournir le flux video (et éventuellement audio) par un câble BNC ou HDMI (ou SDI), vous aurez la meilleur qualité d'images possible avec les transitions et multiples caméras fournies ! (N'oubliez pas d'avoir un convertisseur video USB pour votre ordinateur, ou alors un boitier style ATEM pro -  Attention l'atem n'accepte pas le format SDI, il faut le convertir en HDMI avec un adaptateur spécial).

 

 

 
 

A ne pas oublier avant de diffuser en DIRECT :

 

Rien ne sert de diffuser en DIRECT si vous n'avez pas d'internautes spectateurs !

Au moins 1 mois avant le jour J, il faut préparer le terrain en matière de communication !

Si vous avez un site INTERNET propre (diocèse, mouvement, communauté, sanctuaire etc...), n'oubliez pas de prévenir de l'évènement à venir en le mettant à la UNE de manière alléchante !

Utilisez votre page You Tube pour annoncer le direct à l'avance (voir les paramétrages de votre page).

Utilisez aussi votre NEWSLETTER, et votre carnet d'adresses e-mail, avec un rappel quelques jours avant, et les autres médias diocésains et paroissiaux (voire nationaux !), sans oublier la radio diocésaine qui peut même faire des rappels réguliers pendant la diffusion (c'est très efficace, car les auditeurs ayant internet voudront voir les images - Donnez-leur une adresse web simple à retenir, du style "directcatholique.fr" !!!)...

Les réseaux sociaux sont aussi très utiles, rappelez-vous que les jeunes sont pratiquement connectés en permanence, et vous pouvez même créer un buzz pendant le direct (en envoyant des messages dans la fenêtre de CHAT en direct) !

Dernière recommandation, pour rappel : pensez aussi au problèmes de "droit à l'image" - Evitez de filmer en gros plan une personne non prévenue de la diffusion et rediffusion sur le web, attention aux enfants aussi... Le mieux est de prendre des groupes de 10 à 12 personnes minimum, ou de filmer de dos une assistance... Ou de demander les autorisations nécessaires... (voir rubrique dédiée au droit à l'image).

 

Bon courage !

 

En plus de la possibilité de nous solliciter pour une aide ou un audit personnalisé pour vos projets (voir fiche contact),

ce site internet est une mine d'astuces, de renseignements pratiques et techniques pour vos directs.

Pourriez-vous faire connaître notre site www.directcatholique.fr autour de vous ?

Grand MERCI, et union de prières !