Il vaut mieux une bonne qualité audio que vidéo...
 
Une règle d'or : plus vous prendrez le son à la source (directement sur la sono...), meilleure sera la qualité audio, et meilleur sera le son final sur le direct...

De plus, il est conseillé (mais pas obligatoire) de dissocier l'entrée audio de l'entrée vidéo sur votre ordinateur ou boitier de direct : utilisez l'entrée mini-jack audio (micro ou line in) de l'ordinateur, c'est meilleur que l'entrée sur la clé usb - puis sélectionnez-là sur votre serveur de streaming  - Idem pour votre boitier Cerevo, entrez le son audio via la prise RCA LINE IN, à part de votre entrée vidéo HDMI, cela vous permettra de vous connecter directement à la sono, et plus tard, de mixer plusieurs camescopes !

Sur le schéma suivant, à noter les anciennes générations de connexions des caméras (RCA jaune, c'est dépassé !) :

 

 

Si vous diffusez depuis une église, un sanctuaire ou une salle de conférence, il y a déjà le plus souvent une sonorisation installée sur place. Connectez-vous directement sur celle-ci, via la sortie REC pour un magnéto, ou sortie casque ou autre... Le son sera pris à sa source, et donc de meilleure qualité, et cela évite de prendre un micro...

Dans les monastères, une retransmission audio est parfois déjà assurée vers l'infirmerie ou autres lieux pour ceux qui ne peuvent se rendre à l'église... Cela peut être utile pour se rapprocher d'une connexion internet...

Si vous filmez d'un lieu éloigné de la sono, utilisez de longs câbles audio (symétriques si possible pour éviter les interférences), ou mieux des câbles RJ45 catégorie 5 avec baluns (voir + loin dans cet article),(ne pas oublier en bout de course d'ajouter un hum destroyer (voir + loin) ou alors un système sans fil fiable, par exemple pour moins de 300 euros le système HF Rodelink filmmaker de chez Rode qui a une portée de 100 m sans obstacles, et qui peut acheminer un son de niveau MIC avec le micro cravatte fourni, mais aussi niveau LINE (sortie REC d'une sono). Ce système est très utile, vous pouvez combiner une partie câblée et l'autre sans fil avec ce système rhode de bonne qualité audio (seul bémol : enlever délicatement les piles dans le boitier, sous peine de casser les petits ressorts).

S'il n'y a pas de sono sur place, vous pouvez placer en plus un ou plusieurs micros dans le lieu en question (mais attention aux bruits de fond et brouhaha).

Une autre solution est d'utiliser des cameras IP de surveillance et de les connecter via des prises CPL jusqu'au boitier XVR ou NVR qui sera à côté de votre sono.

 

Lors de grands évènements diocésains, la radio diocésaine retransmet souvent aussi l'évènement en direct, demandez-leur de récupérer leur source audio à la sortie de leur table de mixage, vous aurez en prime les commentaires !

 

N'hésitez pas à règler une bonne bande passante pour la qualité audio, c'est primordial pour suivre agréablement un direct.

 

 

Ajouter un micro externe :

 

Si vous désirez avoir un micro externe pour prendre du son live, le Zoom H2 est un bon produit (ou zoom H1 encore moins cher), on peut même le mettre entre une table de mixage et son ordinateur pour avoir une sauvegarde du son (sur carte SD de 4 Go pour avoir 6h d'enregistrement de bonne qualité), et il est très polyvalent (comme matériel de reportage, d'enregistrement, pour pré-régler un volume sonore etc.). On peut le fixer sur un trépied, choisir l'orientation des micros internes... (prix environ 150 euros sur internet).

(ZOOM H2)

 

Il peut arriver que le son diffusé via votre ordinateur soit brouillé par une sorte de grésillement continu (interférences de la ligne électrique): dans ce cas, essayez de débrancher votre ordinateur portable (mettre sur batterie uniquement), cela peut résoudre le problème (interférences des différents appareils branchés sur une même prise ou sur le secteur). Il vous faut vérifier aussi les autres branchements électriques que vous avez effectué : le grésillement ou interférence peut être dû tout simplement aux prises "Terre" branchées sur le secteur, ou à de longs câbles, ou à des câbles qui se touchent. Il faut dans ce cas ajouter un petit isolateur de ligne passif (entrées et sorties RCA - 5 à 10 euros) (Audio ground loop isolateur) ou plus efficace un "HUM destroyer" en prises jack type Behringer microHD400 (30 euros).

Important : prévoyez d'acheter ce HUM destroyeur si vous prenez le son directement à part sur un système de sonorisation, pour ne pas avoir de mauvaise surprise le jour J. (en général il y a du bruit parasite dès que l'on utilise de longues distances de câbles AUDIO avec un branchement sur un système VIDEO, le tout sur un même réseau électrique).

Si vous n'utilisez qu'un seul camescope, et si ce dernier a une entrée MIC (pour microphone), vous pouvez ajouter dessus un petit micro d'ambiance très efficace et pas cher (44 euros), le RODE VideoMicro compact :

Attention, le micro Rode ne peut fonctionner seul, il doit être alimenté par la prise mini jack de votre camescope.

 

 

Le mixage portatif :

 

Si vous le pouvez, c'est mieux d'avoir une petite table de mixage pour gérer vos différentes arrivées de son (depuis la sono + un micro pour les commentaires + autres ajouts de son).

Pour un premier prix (50 euros), la mixette de Behringer xenyx 302 usb est intéressante :

 

Vous voulez encore mieux ? C'est-à-dire à la fois sauvegarder et enregistrer le son audio et faire table de mixage en même temps : utilisez le TASCAM DR-60MKII, qui vous permet de mixer plusieurs sources audio et d'enregistrer le son sur carte SD (moins de 200 euros). Très pratique, bien que pas facile à paramétrer (notice pas assez fournie):

 

Cet appareil n'est pas encombrant, il peut se fixer sur ou sous votre camescope, donc très polyvalent. Il est conseillé de la brancher sur une bonne batterie usb car les piles ne durent pas longtemps.

 

 

Les connexions et câbles :

 

Pour aller plus loin sur l'audio et notamment les connexions, nous vous recommandons la lecture de cet article de www.ecclesia-sound.com .

 

 

 

Synchroniser l'audio avec la video :

 

En faisant du direct vidéo avec des caméras reliées par de longs câbles, ou avec des cameras IP ou HDCVI (voir rubrique matériel vidéo), vous aurez probablement un décalage entre l'audio et la vidéo : l'image est souvent en retard sur le son... Il vous faudra donc retarder le son audio, en créant un délai, par exemple un retard de 180 millisecondes. Certaines tables de mixage vous permettent de le paramétrer, certains logiciels de diffusion en direct aussi (OBS...), et certains boitiers aussi (Cerevo Liveshell..)... A vérifier avant de faire vos achats !

Si vous utilisez des cameras ou camescopes en HDMI, il n'y aura probablement pas de délai audio...

 

 

En plus de la possibilité de nous solliciter pour une aide ou un audit personnalisé pour vos projets (voir fiche contact),

ce site internet est une mine d'astuces, de renseignements pratiques et techniques pour vos directs.

Pourriez-vous faire connaître notre site www.directcatholique.fr autour de vous ?

Grand MERCI, et union de prières !